Les “Archives littéraires suisses” (ALS) fêtent ses vingt ans….

A l’occasion de leur 20e anniversaire, les Archives littéraires suisses (ALS) organisent toute une série de lectures et de conversations avec des auteurs à la Bibliothèque nationale suisse (BN) à Berne. Le programme de manifestations publiques 2011 de la BN est d’ailleurs tout entier placé sous le signe de ce 20e anniversaire. En guise d’aperçu : Klaus Merz s’entretiendra de la sonorité des mots avec Melinda Nadj Abonji (2 mars) ; Eveline Hasler parlera du traitement du passé dans les romans historiques (30 mars) ; Felix Philipp Ingold et Raphael Urweider (27 avril), puis Donata Berra et Alberto Nessi (11 mai, en italien) parleront de poésie. Le 8 juin Andreas Neeser rencontrera Jürg Amann.

Une nuit de la lecture

A la BN, la Nuit des musées de Berne du 18 mars sera dédiée à la lecture. Hanna Johansen et Franz Hohler liront tour à tour pour les enfants, puis pour les adultes. Les visiteurs auront également le plaisir d’entendre Isolde Schaad, Verena Stefan, Adolf Muschg et Beat Sterchi (avec Michael Pfeuti). A l’occasion de cette Nuit des musées, le public pourra en outre découvrir la rétrospective des 20 ans d’histoire des ALS présentée dans la salle d’exposition de la BN.

Les ALS seront présentes au Salon du livre à Genève (du 29 avril au 3 mai) au stand de la BN. Le Café littéraire du Salon (29 avril, 12 heures) présentera le fonds Grisélidis Réal (dont l’inventaire sera mis en ligne). Le 1er mai à 14 heures, ce même Café littéraire se tiendra à l’enseigne de « Friedrich Glauser » et de ses rapports avec la Suisse romande.

Deux manifestations seront fermées au public et ne s’adresseront qu’aux milieux spécialisés : la cérémonie officielle et un colloque international. La cérémonie officielle aura lieu le 14 janvier ; les orateurs seront le théoricien de la littérature Peter von Matt, l’écrivain et professeur de littérature Michel Butor, et l’auteur Giovanni Orelli, qui s’exprimeront respectivement en allemand, en français et en italien. Le colloque international du 8 septembre aura pour thème « les archives en tant qu’institution historique et modèle de pensée ». L’accent sera mis sur la relation complexe entre les archives en tant qu’institution et chaque fonds littéraire pris individuellement.

Friedrich Dürrenmatt, le père spirituel

Les ALS ont justement pour origine un tel fonds, celui de Friedrich Dürrenmatt (1921–1990). L’écrivain et peintre avait proposé de léguer gracieusement sa documentation à la Confédération suisse si cette dernière s’engageait en contrepartie à créer une institution nationale d’archives littéraires. En 1989, les représentants de l’écrivain trouvèrent un accord avec la Confédération. Les ALS furent inaugurées à la Bibliothèque nationale suisse le 11 janvier 1991. Le même jour, une cérémonie à la mémoire de leur père fondateur, Friedrich Dürrenmatt, se déroulait à la cathédrale de Berne. Dürrenmatt était décédé le 14 décembre 1990, quelques semaines avant l’ouverture des ALS.

Des fonds littéraires de toutes les régions linguistiques

Au moment de leur création, les ALS reprennent la section des manuscrits de la Bibliothèque nationale, qui comptait quelque 150 fonds, provenant essentiellement de Suisse alémanique et de Suisse romande. Les fonds Blaise Cendrars, Corinna Bille, Hermann Hesse et Annemarie Schwarzenbach, par exemple, faisaient partie de ce premier fonds d’archives. Dès leur première année d’existence, les ALS étendent leurs activités aux littératures italophone et romanche. L’acquisition des documents de l’écrivain tessinois Giovanni Orelli (don de l’auteur) et celle des archives de l’auteur grison Andri Peer constitueront deux jalons importants à cet égard. Les ALS comptent aujourd’hui quelque trois cents fonds d’auteurs suisses de renom, parmi lesquels Adolf Muschg, Paul Nizon, Jacques Chessex, Alberto Nessi, Anna Felder, Peider Lansel. Le dépôt des fonds de la fondation Robert-Walser aux ALS en 2009 a constitué l’extension la plus significative de ces 20 dernières années.

Les ALS ont pour mandat non seulement de collectionner et de conserver les fonds mais également de les cataloguer, de les étudier et de les diffuser. Les inventaires sont consultables dans la base de données en ligne des fonds d’archives de la Bibliothèque nationale www.nb.admin.ch/helveticarchives, et les documents peuvent être consultés sous la direction d’experts à la salle de lecture à Berne. Le personnel des ALS répond à près de 3’500 demandes de chercheurs et autres personnes intéressées.

Coopération avec les universités et les archives

Les ALS participent à des projets de recherche, en association avec des universités suisses et des Archives littéraires des pays voisins. Elles favorisent le dialogue entre auteurs et chercheurs dans le cadre de colloques internationaux annuels dont les résultats sont publiés aux éditions Wallstein et Chronos. Elles éditent en outre régulièrement la revue « Quarto », consacrée à une ou un auteur des ALS ou à une question intéressant la recherche. Le dernier numéro paru traite des bibliothèques d’auteurs. A ce propos, les ALS ont reçu récemment en cadeau de la Fondation Hans Wilsdorf une des bibliothèques d’auteur les plus importantes de Suisse, celle d’une grande figure des lettres, le Genevois Jean Starobinski.

Les expositions et les manifestations que les ALS organisent régulièrement depuis leur création sont appréciées bien au-delà du cercle des milieux spécialisés. Parmi les expositions marquantes, on mentionnera celles qui ont été consacrées par exemple au « Wallenstein » de Golo Mann, à Maurice Chappaz, Ludwig Hohl ou Patricia Highsmith. Les manifestations sont généralement consacrées à une ou un auteur, qui honore souvent les ALS de sa présence une partie de la soirée. Les entretiens avec des auteurs et les lectures proposées pour ce 20e anniversaire s’inscrivent dans cette tradition.

Adresse pour l’envoi de questions:
Informations aux médias :
Marie-Christine Doffey, directrice de la Bibliothèque nationale suisse, tél. 031 322 89 01, marie-christine.doffey@nb.admin.ch
Irmgard Wirtz Eybl, responsable des Archives littéraires suisses, tél. 031 322 89 72, irmgard.wirtz@nb.admin.ch
Informations récupérée sur le site de la confédération Salon du livre ALS

Bénédicte Vauthier

Bénédicte Vauthier es Catedrática de Literatura española en la Universidad de Berna (Suiza)

More Posts - Website


Publié par

Bénédicte Vauthier

Bénédicte Vauthier es Catedrática de Literatura española en la Universidad de Berna (Suiza)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.