Parution de Genesis, n° 36 (Proust, 1913)

Genesis36CouveVient de paraître : Genesis, n° 36, « Proust, 1913 », sous la direction de Nathalie Mauriac Dyer.
216 p. – ISBN : 978-2-84050-873-9 – 33 €
Illustrations en couleurs – On trouvera dans ce numéro un fac-similé dépliable d’un placard de Swann

 

1913 : Proust corrige d’abondance les épreuves de son premier volume et bouleverse le plan du roman pour faire place au personnage d’Albertine. Le centenaire de la publication de Du côté de chez Swann est l’occasion de revenir sur une année capitale pour À la recherche du temps perdu, à mi-chemin de sa fascinante genèse (1908-1922). Alors que la Bibliothèque nationale de France célèbre de son côté le cinquantenaire du fonds Proust et qu’une centaine de cahiers sont maintenant accessibles sur Gallica, ces brouillons exceptionnels, complétés par les placards corrigés de la fondation Bodmer, font l’objet d’enquêtes génétiques inédites, contrastées et stimulantes. Édition électronique, théorie des textes possibles, histoire sociale et culturelle, approches cognitives, stylistique ou thématique: une multiplicité d’instruments critiques sont mis à contribution pour une exploration inédite du continent manuscrit proustien et un bilan prospectif de « Proust 2013 ».

La revue Genesis s’achète en librairie ou aux Presses de l’université Paris-Sorbonne (PUPS) :
– en ligne : http://pups.paris-sorbonne.fr/pages/aff_livre.php?Id=1048
– par téléphone : 01 53 10 57 62
– à la librairie des PUPS : 8, rue Danton, 75006 Paris. Métro Odéon ou Saint-Michel

« Proust, 1913 » – Sommaire

Présentation
Proust deux mille treize, par Nathalie Mauriac Dyer

Enjeux

Antoine Compagnon, Renaissances proustiennes

Françoise Leriche, Rééditer Proust au vingt et unième siècle : intertexte, intratexte, avant-texte
Études
Isabelle Serça, De l’importance de Mme Sazerat dans la délivrance des « grandes lois » : les corrections sur les placards Bodmer

Nathalie Mauriac Dyer, Bidou, Bergotte, la Berma et les Ballets russes. Une enquête génétique
Guillaume Perrier, Écriture et mnémotechnie : l’exemple des Cahiers Dux et Vénusté
Yuji Murakami, Gomorrhe 1913-1915. Survivance de l’affaire Dreyfus dans le Cahier 54

Maya Lavault, Du côté de l’incipit de la Recherche : la genèse de la fiction selon Proust
Entretien
Bernard de Fallois, « L’histoire d’un roman est un roman », par Nathalie Mauriac Dyer


Inédit
1913 : la réécriture du concert Saint-Euverte sur les placards de Du côté de chez Swann, présenté par Françoise Leriche

Chroniques I
Guillaume Fau, Le fonds Proust au département des Manuscrits de la Bibliothèque nationale de France. Notes pour un cinquantenaire

Pyra Wise, Le généticien en mosaïste : la reconstitution du manuscrit d’À l’ombre des jeunes filles en fleurs
Dirk Van Hulle, Un plaidoyer pour l’édition génétique : les Cahiers de Proust

Elena Pierazzo et Julie André, Le codage en TEI des brouillons de Proust : vers l’édition numérique

Varia
Guillaume Bellon, Barthes et l’« hésitation » proustienne, ou le cheminement des deux côtés de La Chambre claire
Jacques Neefs, Flaubert, la prose « comme une peinture »

Christoph Hoffmann, Retenir et reprendre. L’écriture dans la pratique de recherche du zoologiste Karl von Frisch

Chroniques II
Comptes rendus d’ouvrages
Bibliographie, par Martine Mesureur-Ceyrat

 


Parution de Genesis, n° 35, « Le geste linguistique »

Nous avons le plaisir de vous annoncer la sortie du numéro 35 de la revue Genesis, « Le geste linguistique », sous la direction d’Irène Fenoglio.

Comment travaille un linguiste ? Quelles sont les activités sur lesquelles se fonde sa puissance d’invention ? Que laisse-t-il apparaître dans ses notes et brouillons des sollicitations méthodologiques et des hésitations par lesquelles il passe, des calculs terminologiques et prescriptions qui en résultent en vue de la finalisation de son discours destiné à enrichir le développement et le savoir théoriques ? 

Toute première publication d’ensemble sur ce thème, ce numéro 35 de Genesis propose, en quelque sorte, un état des lieux sur les potentialités d’exploration des fonds de linguistes. Venant après l’exploitation éditoriale des manuscrits de Saussure et la parution remarquée des Dernières Leçons d’Émile Benveniste (EHESS-Seuil-Gallimard, 2012), ce numéro de Genesis, richement illustré, inaugure un nouveau champ d’investigation et montre l’intérêt d’ouvrir des archives jusque-là inexplorées.

 Sommaire

Présentation
Irène Fenoglio
, Les manuscrits de travail des linguistes : un nouveau champ d’investigation génétique

Enjeux

Irène Fenoglio
, Genèse du geste linguistique : une complexité heuristique
Kazuhiro Matsuzawa
, Puissance de l’écriture fragmentaire et « cercle vicieux ». Les manuscrits de De l’essence double du langage de Ferdinand de Saussure
Estanislao Sofía
, Comment écrire pour transmettre ? Modalités argumentatives chez Saussure
Études
Aya Ono
, « Le nom c’est l’être ». Les notes préparatoires d’Émile Benveniste à l’article « La blasphémie et l’euphémie »
Valentina Chepiga
, La préparation d’un ouvrage inachevé : « La glottologie » de Lucien Tesnière
Valelia Muni Toke
, Le linguiste et le médecin. Les premières lettres de la correspondance Tesnière-Pichon (1936-1937) à la lumière d’un brouillon de Tesnière (1935)
Sémir Badir
, Entre édition, traduction et interprétation de l’inachevé. Problèmes rencontrés lors de l’édition de « La structure fondamentale du langage » de Hjelmslev
Francis Tollis
, Étude comparative des deux versions de « Observation et explication dans la science du langage » de Gustave Guillaume (1958)
Giuseppe D’Ottavi
, Genèse d’un écrit saussurien : de la « théosophie » à une approche de la subjectivité
 

Entretiens

Tullio De Mauro
, « … avoir conscience de la nature mobile et progressive de la pensée saussurienne », entretien avec Giuseppe D’Ottavi
Antoine Culioli
, « Toute théorie doit être modeste et inquiète », entretien avec Almuth Grésillon et Jean-Louis Lebrave

Inédit 
Émile Benveniste, Notes manuscrites sur « l’axiologie », présenté par Irène Fenoglio

Chroniques I

Irène Fenoglio et Christian Puech
, Le fonds Antoine Meillet
Marc Décimo
, Saussure correcteur de Louis Duvau
Jean-Claude Chevalier
, « Je veux que les livres participent à mon existence », entretien avec Valentina Chepiga et Irène Fenoglio
 
Varia

Maxime Decout
, « 53 jours » de Georges Perec : les lieux d’une ruse
Bénédicte Vauthier
, « Géographie de l’exil » de Juan Goytisolo : sur les traces génétiques et intertextuelles de Paysages après la bataille
Camille Vorger
, De la page au partage, du livre au live. Les blocs-notes de slameurs ou la petite fabrique d’oralittérature 

Chroniques II 
Comptes rendus d’ouvrages
Nouvelles d’archives
, par Lydie Rauzier

Genesis, n°35, « Le geste linguistique »258 p. / ISBN : 9-782840-508694 / 35€

Pour vous le procurer, vous pouvez l’acheter en librairie, le commander aux Presses de l’université Paris-Sorbonne (PUPS) :
– en ligne: http://pups.paris-sorbonne.fr/pages/catalogue.php?Id=123,
– par téléphone: 01 53 10 57 62
– à la librairie des PUPS : 8, rue Danton, Paris 5e
– ou bien vous abonner (écrire à lydie.rauzier[arobase]ens.fr)

22e Salon de la revue

Critique génétique au 22Salon de la revue,
du 12 au 14 octobre à Paris

Les revues de l'ITEM au Salon de la revue

Pour la première fois, l’ITEM présente ses revues au Salon de la revue, qui se tiendra du 12 au 14 octobre à l’espace d’animation des Blancs-Manteaux, 48 rue Vieille-du-Temple, Paris IVe (entrée libre).

Retrouvez-nous sur le stand de l’ITEM pour découvrir ou redécouvrir Genesis, le Bulletin d’informations proustiennes et Les Cahiers naturalistes – dont vous pourrez feuilleter et acheter les derniers numéros – et la revue électronique Flaubert (revue critique et génétique).

Ouverture du salon : vendredi 12 (nocturne 20h-22h), samedi 13 (10h-20h) et dimanche 14 octobre (10h-19h30).

Site d’Ent’revues, les organisateurs : http://www.entrevues.org/
Télécharger ici le programme du Salon : Programme2012

Parution de Genèse et Correspondances

Couverture Genèse & Correspondances

       Genèse et Correspondances

                            sous la direction de
               Françoise Leriche et Alain Pagès

          (Éditions des Archives contemporaines, 2012)

Quels rapports la correspondance d’un écrivain entretient-elle avec le travail de création ? En général, on n’accorde aux lettres d’un écrivain qu’une valeur de  document ou de témoignage biographique. C’est ce rôle extérieur qui est ici remis en question. Selon les cas, le dialogue avec des proches, le recours à des collaborateurs, les pressions d’un éditeur et le dispositif épistolaire lui-même – par lequel l’écrivain place son travail sous le regard de quelques correspondants privilégiés – jouent un rôle décisif dans le processus  d’engendrement, de correction ou de redéploiement des textes. Stendhal, Balzac, Tocqueville, Flaubert, les frères Goncourt, Zola, Mallarmé, Proust, Valéry, Gabriel Marcel, Aragon, Yourcenar, Clément Rosset : autant de pratiques de l’écriture épistolaire que les études rassemblées dans cet ouvrage examinent avec attention pour en scruter la fonction génétique.

Ouvrage disponible chez votre libraire habituel, sur les librairies en lignes, ou directement auprès de notre distributeur à l’adresse suivante :
J.VRIN distribution – 6, place de la Sorbonne – 75005 PARIS – Tél: +33 (0)1 43 54 03 47 / Fax: +33 (0)1 43 54 48 18
Format :17×24 cm, 239 pages, Broché, ISBN : 9782813000675
Prix public : 25;50 € (+2,65 € port)
Télécharger le bon de commande ici: Genèse et Correspondances

Parution du second tome des Œuvres complètes de Rabearivelo

Jean-Joseph Rabearivelo, Œuvres complètes, tome II
« Le poète – Le narrateur – Le dramaturge
Le critique – Le passeur de langues – L’historien »
Imaginez, en ce début du vingtième siècle, au cœur d’une île à ce moment soumise  à la France, un jeune homme de couleur qui découvre en lui le don de l’expression, associé à l’amour des Lettres et de la langue française ! Conscient de son génie, Jean-Joseph Rabearivelo, né en 1903, travaille ainsi à devenir le premier « intellectuel » de sa nation. Poète, journaliste et critique, romancier et dramaturge, historien et traducteur, il s’efforcera de maintenir l’équilibre entre l’apport natal et l’essor que lui permet un médium étranger prestigieux.
Lui qui se dit « fils des Rois d’une époque abolie », mais vit durement son statut de bâtard, il sera l’éclat et l’illustration de sa « race ». Cela passe par la maîtrise de la langue du conquérant et par l’excellence qu’il saura montrer dans le champ littéraire d’une des plus anciennes civilisations d’Europe. Néanmoins, il n’oublie pas et n’oubliera jamais la langue et la civilisation malgaches. Sa perspective intellectuelle, littéraire, esthétique et critique, est toute tracée, et son vœu le plus cher est de mettre en contact, de faire passer l’une dans l’autre les deux cultures qui sont les siennes : l’européenne (la française plus particulièrement) et la malgache.
Son étonnante créativité ne se contente pas d’exploiter les modèles en vigueur, et la maîtrise de la langue française ne signi1ie pas soumission intellectuelle et morale au conquérant. Cette langue venue d’ailleurs, imposée d’abord par la force des armes mais passionnément aimée, peut devenir, au point de passage des langues, un outil d’ouverture au monde et à l’universalité de la littérature en tant qu’expression de la dignité humaine.
Ce second tome de ses œuvres complètes comprend d’abord l’œuvre essentiel, c’est-à-dire l’œuvre  de création – la poésie, les récits, les pièces de théâtre –, puis l’œuvre de l’éminent passeur de cultures et de civilisations qu’il fut durant toute sa fulgurante carrière – les traductions de poèmes malgaches traditionnels et contemporains vers le français –, et enfin la contribution de l’intellectuel engagé et créateur à la fois – les articles critiques et les essais d’histoire.
 
Coordonné par Serge Meitinger, Laurence Ink, Liliane Ramarosoa et
Claire Riffard.
Sous l’égide de l’ITEM (Institut des textes & manuscrits) et de l’Agence universitaire de la francophonie.
En librairie le 7 juin 2012.
 
Collection : Planète Libre – Format : 16 x 23,5
1800 pages – 35 euros
Presse : Christelle Voisin
01 53 10 27 13 / 06 87 53 40 90 — christelle.voisin@cnrseditions.fr



Genesis 34, « Brouillons des Lumières »

 

Genesis, n°34, « Brouillons des Lumières » (PUPS, avril 2012)

(textes réunis et présentés par Nathalie Ferrand)

Pour la première fois, notre revue propose à ses lecteurs un dossier sur les manuscrits du  XVIIIe siècle. Contrairement à l’image que l’on se fait souvent d’un siècle qui aurait fait disparaître ses brouillons et dont les auteurs, une fois l’œuvre publiée, auraient détruit les traces témoignant du patient cheminement vers la forme ou la formule finale, le XVIIIsiècle nous a légué un riche gisement de manuscrits de travail, où la pensée et la littérature des Lumières s’essayent et se cherchent. Ce numéro de Genesis offre un bilan sur les recherches accomplies dans ce domaine et présente de nouvelles pistes et de nouveaux corpus pour une génétique des textes d’Ancien Régime.

Sommaire

Présentation
Nathalie Ferrand, L’Ancien et le Nouveau Régime des manuscrits de travail

Enjeux
Nicholas Cronk, Voltaire et le don du manuscrit
Claire Bustarret, Usages des supports d’écriture au XVIIIe siècle : une esquisse codicologique

Études
Olivier Ferret, Alexandre Guilbaud, Irène Passeron, Pleins et déliés dans les manuscrits de D’Alembert
Christina Ionescu, Dans les coulisses de La Fille d’Aristide : le manuscrit théâtral et les Graffigny Papers sous l’œil de la critique génétique
Gérard Lahouati, Le long travail (le manuscrit de l’Histoire de ma vie de Casanova)
Marco Segala, La genèse de la troisième édition de l’Exposition du système du monde : une analyse du manuscrit de Laplace conservé à l’Observatoire de Paris

Inédit
Jean-Jacques Rousseau : le dernier état de la Lettre à D’Alembert sur les spectacles (1758), présenté par Nathalie Ferrand

Archives du XVIIIe
Michèle Sacquin, Les manuscrits littéraires du XVIIIe siècle à la BnF

Varia
Johnny Kondrup, Les manuscrits de Søren Kierkegaard
Élisabeth Plas, Intertextualité et histoire naturelle : étude génétique du chapitre « Fécondité » de La Mer de Michelet

Chroniques
Comptes rendus d’ouvrages
Bibliographie : études génétiques, éditions, manuscrits (janvier 2011-décembre 2011), par Martine Mesureur-Ceyrat